L’indignation des fonctionnaires du CGRA

L’article belga sur le site de la libre du 20/10/2011 :

M. Van den Bulck souligne que la qualité et la justesse des décisions ne seront pas mises en cause.

Le commissaire général aux réfugiés et aux apatrides, Dirk Van den Bulck, a demandé à son personnel, dans un courriel interne révélé jeudi par le Standaard et le Nieuwsblad, de traiter plus rapidement les demandes d’asile, « même au détriment de la qualité » de rédaction des avis.

« En ce qui concerne la rédaction et la supervision, nous pouvons nous limiter au maximum. Même au détriment de la qualité », écrit-il dans ce mail daté du 23 septembre. Il demande par ailleurs au personnel de renoncer à certaines demandes de congé et de remettre à plus tard des formations prévues, afin de traiter l’arriéré des demandes d’asile.

Celles-ci devront donc être rendues plus rapidement, sans pour autant devenir contestables. Interrogé par les quotidiens, M. Van den Bulck souligne que la qualité et la justesse des décisions ne seront pas mises en cause. C’est surtout leur degré de motivation qui sera adapté. « Avons-nous vraiment besoin de dix arguments, quand cinq suffisent », s’interroge le patron du CGRA.

La démarche suscite des craintes dans les rangs de la N-VA, où la députée Sarah Smeyers souligne que des décisions moins motivées pourront être exploitées par les avocats des demandeurs d’asile.

Le mail du directeur du CGRA :

Subject: action spéciale fin de ce mois – bijzondere actie eind deze maand
> >
> > Voor de Nederlandse tekst zie lager
> >
> > Chers collègues,
> >
> >
> > Le nombre de demandes d’asile continue de croître. Ce mois-ci, il est fort possible qu’il dépasse les 2 300 demandes, peut-être même 2 500. Jusqu’à hier, nous en avons déjà dénombré 1 785.
> >
> > Plus que jamais, au début du mois prochain, outre le nombre de demandes, l’attention se portera sur l’output des instances d’asile, en particulier celui du CGRA. Seule une chose comptera pour le CGRA: plus ou moins de 1 600 décisions. Si le CGRA n’atteint pas l’objectif, l’on ne manquera pas de conclure sans détours que le CGRA, et spécialement le management, a échoué. La moindre explication que nous devrions fournir à ce sujet sera considérée comme non pertinente.
> >
> > Il est donc de la plus haute importance d’atteindre effectivement l’objectif des 1 600 décisions.
> >
> > Jusqu’à hier soir, 784 décisions avaient été notifiées. Pour atteindre l’objectif, nous devons encore en prendre beaucoup.
> >
> > Je vous demande, à vous, à votre équipe de superviseurs et à tous les officiers de protection, d’examiner la manière de prendre une décision dans un nombre maximum de dossiers – pour lesquels une audition a été fixée – et de les superviser la semaine prochaine encore.
> >
> > Sans prendre de dispositions spéciales, l’objectif ne pourra vraisemblablement pas être réalisé. Nécessité fait loi.
> >
> > Afin d’atteindre encore un maximum d’output je propose provisoirement – pour la semaine prochaine – les mesures suivantes:
> > • En ce qui concerne, tant les officiers de protection que les superviseurs, l’on peut se limiter au minimum quant à la rédaction et la supervision, même si cela doit se faire au dépens de la qualité;
> > • L’on peut demander aux officiers de protection et aux superviseurs (sans que l’on puisse l’exiger ou l’imposer) de reporter congés et récupérations. Exceptionnellement, une récupération, qui doit être obligatoirement prise avant la fin du mois, pourra être reportée au mois prochain;
> > • Si l’on rencontre des problèmes particuliers concernant le traitement de dossiers, ils doivent être immédiatement analysés et résolus, directement avec un commissaire;
> > • Les formations prévues cette semaine peuvent être reportées. Ce n’est évidemment pas le cas des formations organisées à l’extérieur (p.ex. les formations certifiées).
> >
> > Pour discuter de tous ces points, j’organise une brève réunion ce lundi, 26/09 à 9 h 30, au 22e étage.
> >
> >
> > Beste collega’s
> >
> >
> > Het aantal asielaanvragen blijft stijgen. Best mogelijk dat dit deze maand hoger zal zijn dan 2.300 aanvragen, misschien zelfs 2.500. Tot en met gisteren waren er al 1.785 aanvragen geteld.
> >
> > Meer dan ooit zal men begin volgende maand naast het aantal aanvragen uitkijken naar de output van de asielinstanties, in het bijzonder de output van het CGVS. Voor het CGVS zal slechts één ding tellen: op of onder 1.600 beslissingen. Enige uitleg hierbij zal als irrelevant worden beschouwd. Indien het CGVS het objectief niet realiseert, zal men kortweg besluiten dat het CGVS, in het bijzonder het management, faalt.
> >
> > Het is dus uiterst belangrijk om effectief het objectief van 1.600 beslissingen te realiseren.
> >
> > Tot en met gisteren waren er al 784 beslissingen betekend. Om het objectief te realiseren moeten er dus nog heel wat beslissingen de deur uit.
> >
> > Ik vraag u met uw ploeg van supervisoren en al de protection offficers na te gaan hoe de volgende week nog een maximum aantal dossiers – waarvoor een gehoor georganiseerd werd – te laten afwerken en superviseren.
> >
> > Zonder bijzondere maatregelen zal het objectief waarschijnlijk niet gerealiseerd kunnen worden. Nood breekt wet.
> >
> > Om nog een maximum aan output te realiseren stel ik tijdelijk – voor volgende week – het volgende voorop:
> > • ten op zichte van zowel protection officers als supervisoren kan men stellen dat men zich bij de redactie en de supervisie tot het minimum kan beperken, ook al gaat dit ten koste van de kwaliteit;
> > • aan protetion en supervisoren kan men vragen (zonder dat men dit kan eisen of opleggen) om verlof of recuperatie uit te stellen. Uitzonderlijk kan recuperatie, die eventueel verplicht voor het einde van de maand opgenomen moet worden, naar de volgende maand overgedragen worden;
> > • indien er bijzondere problemen zijn met betrekking tot de behandeling van dossiers, moeten die onmiddellijk en direct met een commissaris aangekaart en opgelost worden;
> > • de in die week voorziene vormingen kunnen uitgesteld worden. Dit geldt uiteraard niet voor vormingen die extern georganiseerd worden (bv. gecertificeerde vormingen).
> >
> > Om dit te bespreken organiseer ik maandag 26/09 om 9.30 uur een korte vergadering op de 22e verdieping.
> >
> >
> > Dirk VAN den BULCK
> > Commissaris-generaal voor de Vluchtelingen en de Staatlozen
> > Tel             +32 2 205 52 55      
> > Fax +32 2 205 51 15
> > dirk.vandenbulck@ibz.fgov.be<mailto:dirk.vandenbulck@ibz.fgov.be>
> >
> > Commissariaat-generaal voor de Vluchtelingen en de Staatlozen
> > WTC II
> > Koning Albert II–laan 26 A
> > 1000 BRUSSEL
> > www.cgvs.be

Le mail anonyme d’agents du CGRA :

Nous forwardons ce mail, anonymement.

Pourquoi anonymement? parce que nous ne pouvons pas dénoncer les choses à visage découvert. En plus d’être infantilisés, considérés comme des moins que rien, totalement ignorés quand nous osons élever la voix, et pire encore, bien sûr, il y a aussi le risque de ne pas voir son contrat renouvelé…

Alors, comme nous en avons marre, nous avons décidé de vous informer quand même, masqués…

Nous avons été écoeurés par ce mail, et nous nous sommes indignés entre nous, nous l’avons commenté. Mais ce qui nous écoeure le plus, qui nous énerve aussi, c’est de savoir que la direction continue de tenir son discours hypocrite, de faire croire à l’extérieur du CGRA que la qualité des décisions est importante pour elle. Il faut donc que les gens sachent, et que nos chefs arrêtent leur hypocrisie. Voyez le mail plus bas et diffusez-le autour de vous, dans vos famille, auprès de vos amis avocats, juges, auprès des associations de défense des réfugiés.

Avant de commencer à travailler au CGRA, on a une image positive de cette boîte. (Il faut dire qu’il y a des petits singes (mal) payés pour vendre l’image du CGRA auprès de jeunes diplômés naïfs et aurpès du grand public. Ils se reconnaîtront, je les mets en cc… Ils devraient avoir honte). Mais très vite, on se rend compte que ce sont des foutaises. très vite cela se sente, dans la façon de faire des superviseurs et de notre cher géoco, passe encore. mais de lire noir sur blanc que c’est le commissaire lui-même qui nous dit de faire n’importe quoi, ça c’est incroyable.

Il ne faut pas tout mélanger, ni mettre tout sur le dos de ce mail. Notre ras-le-bol du CGRA date de bien avant cela. Nous sommes un petit groupe et nous cherchons à garder nos valeurs, notre honnêteté, notre esprit critique. Mais moi, personnellement, je suis là depuis peu de temps et assez vite après mon arrivée au CGRA je cherchais à me tirer. Nous sommes terrorisés, infantilisés, notre geoco n’a aucune considération pour nous en tant que collègues : nous sommes des machines à produire. Peut-être une exception : si on est un homme, plutôt mignon, et plutot « open » et attiré par des promesses de promotion canapé, il est particulièrement gentil 🙂 … mais moi personnellement, je ne fais malheureusement pas partie de cette catégorie. Je fais partie de la masse qu’il ingore et méprise : les femmes et les hommes pas spécialement mignons :-). Pour nous, c’est la galère.

Voilà, c’est tout pour le moment. Un jour je vais me tirer de là. J’espère ne pas commettre une grosse connerie avant cela, ne pas péter un câble.

Aujourd’hui, ça se passe de commentaire. Source : mail d’un avocat de PLN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :